L’AP-HP signe un partenariat avec GLEAMER pour développer une solution d’Intelligence Artificielle (IA) dans la détection des anomalies radiologiques thoraciques

Fourat Trabelsi

14/09/2021

L’AP-HP signe avec Gleamer, développeur d’une suite de logiciels d’intelligence artificielle d’aide au diagnostic à destination de la radiologie, un partenariat de co-construction d’une solution d’IA puissante et efficace dans la détection des principales pathologies thoraciques en radiographie standard.

Si la radiographie thoracique reste un examen radiologique très utilisé avec plus de 4 millions d’examens par an en France, son interprétation est souvent complexe du fait de la faible résolution en contraste et de la superposition de nombreuses structures. Souvent effectuées dans l’urgence, les radiographies thoraciques font parfois l’objet d’une lecture préliminaire par des non-radiologues.

L’outil mis en place par GLEAMER et l’AP-HP permettra de garantir quelles que soient les circonstances une lecture efficace dans la détection des principales pathologies thoraciques grâce au développement d’un algorithme.

Concrètement, l’AP-HP permettra l’annotation de 100 000 radiographies thoraciques illustrant des pathologies d’intérêt (pneumothorax, épanchement pleural, syndrome alvéolaire, nodules, masses médiastinales etc..) qui vont contribuer à enrichir et optimiser l’algorithme d’intelligence artificielle développé par GLEAMER.

Il sera capable de détecter des lésions relevant du domaine de l’urgence comme le pneumothorax, l’épanchement pleural, ou le foyer infectieux, mais également des anomalies qui nécessitent une prise en charge adaptée et qui peuvent engager le pronostic vital à plus ou moins long terme (nodule pulmonaire, masse médiastinale, …).

« La possibilité de disposer d’un algorithme qui lit de manière systématique, sans biais, et de manière reproductible quelle que soit l’heure et la charge de travail, toutes les radiographies thoraciques, est particulièrement intéressante, pour éviter les erreurs de détection, source de retards de prise en charge : par exemple, un nodule pulmonaire non vu peut se révéler des années plus tard sous la forme d’un cancer agressif » explique le professeur Marie Pierre Revel, cheffe du service Radiologie A de l’hôpital Cochin AP-HP.

« Nous sommes ravis de ce partenariat avec l’AP-HP reconnue au plan mondial pour son excellence dans les soins, la recherche et l’enseignement et qui possède également un des plus impressionnants vivier de données d’imagerie médicale de très grande qualité dans le monde ! Chez GLEAMER, nous disposons d’ores et déjà de technologies d’intelligence artificielle déployées dans de nombreux centres de l’AP-HP, notamment en ostéoarticulaire. Nous continuons par ailleurs nos développements pour améliorer et enrichir notre gamme de logiciels d’intelligence artificielle et travaillons depuis plusieurs mois avec notre département d’imagerie thoracique qui mobilise des ingénieurs d’intelligence artificielle dédiés, des radiologues spécialisés, des data scientists et des chercheurs. Notre ambition est d’apporter une solution simple et performante, adaptée aux besoins des établissements de santé français, pour répondre aux questions de santé publique prioritaires », souligne Christian Allouche, CEO et cofondateur de GLEAMER.

A propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre – Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord – Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

 

A propos de GLEAMER : Co-fondée en 2017 à Paris par Christian Allouche, Alexis Ducarouge et le Dr. Nor-eddine Regnard, GLEAMER développe des logiciels d’intelligence artificielle à destination de la radiologie. La société vise à apporter un compagnonnage instantané et automatique aux praticiens grâce à une suite de solutions d’IA capable de fournir un diagnostic préliminaire fiable basé sur les images médicales, en commençant par la radiographie conventionnelle. GLEAMER rassemble aujourd’hui à Paris des collaborateurs de 10 nationalités différentes et propose ses solutions dans plus de 20 pays.

 

Lire l'article